27 mars 2017

Sérigraphie poétique signée Poussière des Rues

Cette année je souhaite mettre encore plus en avant les créateurs avec qui je travaille, aujourd’hui Céline, créatrice de la marque Poussière des Rues lève le voile sur les coulisses de son atelier.

Parle-nous un peu de toi, de ta vie, de ton parcours et de Poussière des Rues…

Je m’appelle Céline j’ai 33 ans et maman d’une petite Mila de 3 ans. J’ai un parcours un peu atypique. J’ai commencé par une formation aux Beaux Arts de Lyon où j’obtiens un diplôme d’arts plastiques. Je m’oriente vers le dessin et découvre pour la première fois la sérigraphie. Après 3 belles années je pars voyager en commençant par un échange Erasmus à l’école d’art de Leipzig ( Allemagne de l’est). J’ ai la chance de pouvoir réaliser un certains nombres d’expositions individuelles et collectives et une résidence d’artiste à Betton en Bretagne. Puis je pars en Afrique, au Japon, en Chine et en Europe. Des voyages inoubliables mais qui me marqueront car je voyage souvent avec des associations humanitaires. A mon retour je décide de m’orienter vers un travail plus social car je sens alors que ma simple pratique artistique ne me suffit pas. Je passe alors le diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé et une licence administration économique et sociale. Je travaille alors pendant plusieurs années dans le champ de la protection de l’enfance Population tsiganes et quartier ZUS (zone urbaine et sensible ) du 9-3 comme disent les jeunes! Plusieurs années d’un travail riche et intense mais qui finissent par m’épuiser et je sens que pour bien continuer il faut que je m’arrête surtout que Mila vient de naître elle a 3 mois! Je n’en peux plus je sature de Paris et quasi sur un coup de tête on part de Paris nous lâchons nos 2 CDI nous nous installons à Lyon et je lance dans Poussière des Rues!

 

Peux-tu nous expliquer ce qu’est la sérigraphie ? Et ce que tu aimes dans cette technique ?

La sérigraphie est une technique d’impression qui permet d’imprimer sur de nombreux supports. A l’aide de cadre sur lequel on a transféré un motif (principe similaire au pochoir) on vient imprimer sur le support choisi.

 J’adore cette technique d’impression pour la variété qu’elle propose et surtout la qualité des rendus!

 

Quelle est ta philosophie de vie?

Ma philosophie de vie?  De vivre au jour le jour simplement. Pour l’instant je m’éclate je viens de lancer Poussière de Rues. Certes je gagne moins bien ma vie qu’avant mais je gagne en qualité de vie et ça c’est le plus important !

Je me donne à fond dans ma marque !

 


 

 

3 Adjectifs qui définissent ta marque ?

Simple, Poétique, originale

Où puises-tu ton inspiration ?

Mon inspiration lol! Je sais pas on me pose souvent cette question. J’ai l’impression d’avoir un cerveau qui ne s’arrête jamais. J’ai toujours de nouvelles idées et envie de faire une multitude de choses! Je suis une anti-télé alors je lis et je sors beaucoup! Mon inspiration doit venir de là et puis Mila ma fille m’inspire beaucoup souvent avec ses petites histoires à elle et ses questions existentielles du haut de ses 3 ans!  Comme cette question qui fera l’objet d’une nouvelle série de dessins « Dis maman c’est qui qui a accroché toutes ces étoiles? »

 

Quel est ton petit secret pour concilier ta vie de famille et celle de chef d’entreprise ?

Mon secret j’ai trouvé la papa parfait! Ce n’est pas une blague j’ai un conjoint très présent et qui me soutient énormément aussi bien d’un côté pratique (tâches ménagères, administratif, repas , courses etc….) mais aussi sur tous les aspects techniques de ma marque. Nous avons un agenda très précis. Il y a un temps pour tout! Nous travaillons chacun, arrivons à faire nos activités sportives respectives et trouver du temps tous les 3 et avec nos proches! On explique tout cela à Mila et ce rythme semble lui convenir.

Comment imagines-tu Poussières des rues dans 10 ans ?

Ouah dans 10 ans! Sincèrement c’est bizarre je ne me pose pas trop la question mais en rêvant un peu j’imagine pouvoir avoir un atelier – boutique ouvert au public et pouvoir embaucher un salarié pour ne pas travailler autant seule!

La question girly Ell’m, peux-tu nous montrer et décrire ce qui se cache dans ton sac à main. 

Mon sac à main? Je ne suis pas très girly, je ne me maquille pas et je suis plutôt sac à dos! Mais quand je prend un sac à main c’est tellement le bazar que j’ai plutôt honte!

Merci à Céline d’avoir joué le jeu de cette interview, d’y avoir répondu avec sincérité et de nous permettre de mieux connaitre ce savoir-faire qu’est la sérigraphie.

Retrouvez les kits créatifs de Poussière des Rues sur www.ell-m.fr 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *